Aller au contenu principal
LITTLE BOB BLUES BASTARDS

Pour fêter 30 années de bons et loyaux services radiophoniques, entièrement vouées à l’indépendance et au respect de toutes les musiques, Radio Arverne a choisi LE groupe qui fait pas semblant. Bienvenue chez les Blues Bastards de Monsieur Bob, et respect s’il vous plait. 

Le Havre, fin des années 60. On pourrait y voir un petit Liverpool, un Newark, un Detroit… Il se passe quelque chose ? Rien. Ah si. Un bout d’homme né bien loin d’ici, baptisé dans le rhythm’n’blues, petit hurleur et la rage au ventre. Roberto Piazza, Italien de chair et Noir de cœur, chantera le blues et prêchera le rock’n’roll, point barre. Les clubs et les rues résonnent encore de ce garage lourd et huileux, de ce violent pub rock asséné par un gang implacable. Un Feelgood français ? Notre MC5 à nous ? D’années en années, de disques en disques, le rockin’ class hero chante, en anglais évidemment, sa révolte profonde contre le système, et l’amour tout court, celui qui jamais ne s’éteint... De la sueur et des larmes. Et le bien-nommé New Day Coming, troisième album avec les Bastards, qui finit par remettre tout le monde à sa place.

salle : Petite Coopé
style : Blues rock
placement : Debout
Tarifs :
  • Location : 18€
  • Soir : 21€
  • Carte Coopé / Abonnés : 14€
  • Citéjeune : 10€

Dans le cadre des 30 ans de Radio Arverne

LITTLE BOB BLUES BASTARDS

LITTLE BOB « NEW DAY COMING », pour un homme qui est sur scène depuis 1962, ça peut paraître bizarre, mais c’est un nouveau jour que nous présente Little Bob. Plus intime, plus intérieur, il se livre, ouvre son cœur (qu’il a grand) et nous fait partager sa vision des choses, du monde, de la vie. Et on l’écoute avec attention car peu peuvent se vanter du même parcours. Quand on a gagné le respect des anglais en 1975, des français de toutes les régions, et de personnages comme Aki Kaurismaki, Manu Chao, Noir Désir, Southside Johnny…on pourrait s’asseoir et regarder dans le rétro. Mais NON, pas du tout ! Bob n’est pas comme ça. Il est dans l’urgence, comme il l’a toujours été. Il a de l’espoir, de l’avenir, de l’envie, de la hargne…pour faire face aux  problèmes de société, aux questionnements  d’un homme mûr, et à des histoires de sentiments trop profonds…
C’est un disque de Protest Songs, un vrai. « Un protest song n’a jamais changé le monde, mais j’espère que ça peut y contribuer » nous dit notre Rockin’ Class Hero pour qui être Rock’n’roll n’est pas une posture, mais une vie entière.