Aller au contenu principal
Les Négresses Vertes
LES NÉGRESSES VERTES
"MLAH LES 30 ANS"
+ PEYO

Ben, Zobi la Mouche quoi.

1988. En pleine effervescence du rock alternatif, parait l'album Mlah des Négresses Vertes. Il s’ouvre sur La Valse, suivi du fameux manifeste post-punk Zobi la Mouche, et de Voilà l’Été. Plus tard, viendront Sous le Soleil de Bodega, Face à la Mer, et bien d’autres… Ceux qui ont assisté à leurs concerts se souviennent encore de la fusion musicale pleine d’énergie et d‘humanité qui se dégageait de leur spectacle. Pour les autres, il n’est pas trop tard pour les découvrir, à l’occasion des 30 ans de Mlah !
 

salle : Coopérative de Mai
style : Rock
placement : Debout
Tarifs :
  • Location : 26€
  • Soir : 29€
  • Carte Coopé / Abonnés : 22€
  • Citéjeune : 18€
  • Tarif réduit : 22€

Soirée présentée en accord avec Décibels Productions.

LES NÉGRESSES VERTES

La tribu charismatique et tapageuse se forme dans le Paris populaire des années 80, passe par le cabaret équestre Zingaro, le punk, la musique gitane. Ils donneront naissance aux Négresses Vertes qui restent à ce jour un de nos représentants les plus emblématiques à l’étranger.
Particulièrement attaché à la Grande Bretagne dès le début de sa carrière avec le remix de Zobi par William Orbit, le groupe a donné des concerts mémorables en salles et festivals dont le célèbre Reading.
La disparition tragique du chanteur Helno en 1993 marque un tournant dans l'histoire du groupe. Ils se relèveront et continueront à produire de nouveaux albums, explorant des univers musicaux en collaborant avec Massive Attack pour le superbe remix de Face à la Mer, ou Howie B  avec l’excellent album Trabendo. Ils continueront à jouer à travers le monde jusqu'à la séparation du groupe en 2001.
Ceux qui ont assisté à leurs concerts se souviennent encore de la fusion musicale pleine d’énergie et d‘humanité qui se dégageait de leur spectacle, pour les autres, nous sommes heureux d’annoncer : Les Négresses Vertes en tournée en 2018 - pour les 30 ans de "MLAH"

PEYO

Générosité, intelligence et spontanéité, telle pourrait être la devise d'un groupe qui revisite la chanson française dans tout ce qu'elle a de plus noble. Peyo, un quintuor Clermontois qui vous emporte un peu plus près du soleil. Une bouffée d’espoir qu’on attrape au vol. Ça fait du bien, ça réchauffe, ça donne envie de vivre, de chanter, de danser.
Peyo c’est avant tout des textes réfléchis, sur lesquels viennent se plaquer des mélodies qui vous enivrent et ne vous lâchent pas. Un univers chaleureux, un peu en dehors de tout, délicat maillage de pop et de chanson qui laisse place à une osmose musicale surprenante. Des compositions riches tout en restant très légères. Le résultat est équilibré, rond en bouche, comme un verre de bon vin qu’on dégusterait sans modération…
Peyo vous fait chavirer une morne journée dans un océan de sourires. Aimer pour nous illuminer chante le groupe… Mais ne vous méprenez pas ! Peyo, c'est aussi une présence scénique plein d’énergie, qui réveille nos corps engourdis et nous entraîne avec eux dans la danse de la vie.