Aller au contenu principal
Europavox 2022
FESTIVAL EUROPAVOX : WOODKID + VALD + OBOY + LAETI + ROMANE SANTARELLI + CLAIRE LAFFUT...

Toute l’équipe du festival Europavox est heureuse de vous annoncer les premiers noms de sa 16ème édition !

Rendez-vous du vendredi 1er au dimanche 3 juillet 2022 avec :

ANGÈLE, WOODKID, CLARA LUCIANI, LAYLOW, VALD, JUNGLE, VLADIMIR CAUCHEMAR, LUJIPEKA…

D’autres artistes viendront prochainement compléter cette affiche exceptionnelle qui rassemble, comme toujours, le meilleur des musiques actuelles. L’année 2022 marquera le retour du festival sur la Place du 1er Mai, pour une expérience unique à vivre en plein cœur de Clermont-Ferrand ! 

______________

PLUS D’INFOS : www.europavoxfestivals.com

salle : Place du 1er Mai
style : Pop / Rap
placement : Debout
Tarifs :
  • Location : 45€

Pass Jour : 45 €    >Tarif réduit : 35 €

> Pass weekend : 72 €    >Tarif réduit : 62 €

> Pass 3 Jours : 99 €    >Tarif réduit : 89 €

LAETI

FRANCE / 17H10 - GRANDE SCENE

Elle a crevé le petit écran lors de la deuxième saison de la série Validé. Actrice donc, comédienne aussi, mais d’abord rappeuse : elle a fait ses armes dans les open mic parisiens. Depuis, elle fait claquer des mots qui ne mentent pas, tableaux d’une réalité certes abîmée mais où il est peut-être encore temps « de vivre ses rêves » portés par des morceaux aux allures de hits assénés comme des uppercuts, à l’instar de Rider Toute La Night. Alors, peut-être que La Route Est Longue pour cette jeune femme même pas âgée de 30 ans, mais Laeti a déjà fait une bonne partie du chemin et s’est frayé une place de choix dans le milieu très masculin du rap d’ici. 

SURMA

PORTUGAL / 17H55 - SCENE FACTORY

C’est plus fort qu’elle : dès qu’elle met la main sur un instrument, il faut qu’elle l’apprivoise, le déchiffre, qu’elle apprenne à en jouer. Alors, après une expérience en groupe, Débora Umbelino est devenue Surma, une femme-orchestre d’un quart de siècle qui jongle avec les notes, les arrangements. Elle pose ici et là sa voix d’éternelle enfant sur des chansons qui font la part belle à l’électronique et avec une dimension comme onirique, cultivent le mystère et laissent vagabonder l’imagination. Insaisissable, inclassable, Surma décline ainsi du bout des lèvres une avant-pop en clair-obscur, dessine un univers où l’intimité et la beauté cheminent main dans la main. 

OTTIS COEUR

FRANCE / 18H40 - GRANDE SCENE 

Ottis Cœur c’est un duo de filles qui chantent et qui jouent fort composé de Margaux, la blonde solaire et Camille, la brune mystérieuse. Sinuant à travers des couplets doux et des refrains rugissants, les deux électrons libres gravitent autour du même noyau : le rock. Guitare, basse et batterie en main, le duo français transforme sa colère en puissance. Elles se sont rencontrées début 2020 et ont profité du premier confinement pour s’exiler dans un garage transformé en studio de musique en Loire-Atlantique. Leur collaboration est explosive d’emblée, Ottis Cœur fait trembler les murs au son des guitares fuzz, des amplis poussés à saturation, des voix harmonisées dans des envolées mélodiques. Prônant l’émancipation féminine, le tandem unit ses forces et donne vie ensemble à toutes les étapes du processus de création : enregistrement, voix, instruments, etc. En résultent leur deux premiers titres Je Marche Derrière Toi et Cœur à Corps à l’allure d’hymnes rock, loin des stéréotypes de genre et du genre. Leur premier EP Juste derrière toi est sorti en novembre 2021.

MALAKA

FRANCE / 18H40 - L'ECHAPPEE (Coopérative de Mai)

Le confinement a parfois donné lieu à de chouettes dénouements. Pensionnaires de l’Université de Clermont Auvergne, les deux sœurs Laurina et Sacha Moïsa ont mis à profit cette situation particulière pour imaginer sous le nom de Malaka un duo qui emprunte autant au folk qu’à la soul. Portées par ces deux voix qui s’épousent à la perfection et déjà couronnées par le premier prix du tremplin étudiant Pulsation, leurs chansons ne sont jamais avares en émotions. 

CLAIRE LAFFUT

BELGIQUE / 19H25 - SCENE FACTORY

Les mots, la note (de musique), le lundi, l’océan, l’âme, la mélancolie : autant de substantifs que l’on associe à un même nom et adjectif… Bleu, donc. Désormais, c’est aussi la couleur des cheveux et le titre du premier album de Claire Laffut, artiste belge aux multiples talents – musicienne et chanteuse, mais aussi plasticienne, mannequin ou danseuse. Sur ce disque qui succède à un EP paru en 2018, la jeune femme lève le voile sur ses blessures et ses rêves, ses questions parfois sans réponse. Et dans la lignée d’Angèle ou de son amie Yseult, elle place le féminisme et la sororité en plein cœur d’une pop électronique en équilibre parfait entre puissance et fragilité, douceur et ferveur. Une formule comme parfaite pour qu’on finisse toutes et tous par « être bleu » de Claire. 

OBOY

FRANCE / 20H10 - GRANDE SCENE

Ce fut l’un de ces hits irrésistibles, un hit de l’été 2020 : avec Cabeza, Oboy a fait tourner bien des têtes mais n’a jamais perdu la sienne. Car ce garçon aux gouts éclectiques tombé dans le hip-hop dès 2016 est de ceux qui savent ce qu’ils veulent. Artiste solitaire – malgré des collaborations remarquées, avec Aya Nakamura ou Jorja Smith –, il a défini à l’aide d’un flow tantôt percutant tantôt nonchalant les contours d’un univers pas comme les autres, où la mélancolie, l’argent, le sexe ou l’introspection jouent des coudes sur fond de rap tendance trap ou cloud. Accompagné des singles Cruel ou TDB, son deuxième album No Crari, paru en septembre 2021, a consacré Oboy comme un acteur anticonformiste et une star incontournable d’une scène française en perpétuelle (r)évolution.

FREEKIND

AUTRICHE / 20H10 - L'ECHAPPE (Coopérative de Mai)

On le sait depuis longtemps, mais il est toujours bien de le rappeler : la musique ne connait pas les frontières. Ainsi, le hip-hop à la cool cher à la côte Est américaine et la soul éternelle née à Detroit ont trouvé depuis 2019 deux ambassadrices de choix du côté de… l’Autriche. À partir de ce port d’attache, la Croate Sara Ester Gredelj (piano, chant) et la Slovène Nina Korošak-Serčič (batterie) imaginent en toute liberté des chansons habillées par une voix ensorcelante, qui marient ces influences avec une sensualité assez étourdissante et portent haut les couleurs chaudes d’un groove soyeux.  

 

GO_A

UKRAINE / 21H00 - SCENE FACTORY

Par les mauvais temps qui courent, la présence de GO_A est plus qu’un symbole, une nécessité. Imaginé par le musicien Taras Shevchenko il y a dix ans, le groupe a annoncé la couleur de ses ambitions dès son nom, qui associe le verbe anglais « go » (« aller », donc) et la lettre grecque Alpha, qui au figuré symbolise l’origine de tout. Alors oui, en célébrant en grandes pompes le mariage d’une techno volubile et de la musique folklorique ukrainienne, superbement incarnée par la chanteuse Kateryna Pavlenko, GO_A célèbre un retour (vers le futur) aux sources, conjugue le passé au présent. Pour mieux, espère-t-on plus que jamais, embrasser l’avenir.

VALD

FRANCE / 21H45 - GRANDE SCENE 

Entre futilité et fatalité, Vald ne mâche pas les mots qu’il colle sur le tempo, que ce soit pour ses mixtapes – la première a paru en 2012 –  ou albums plus officiels – quatre au compteur en 2021. Il y a l’humour, un peu noir, pour mieux décrire l’absurdité d’un monde qui « est cruel » mais avec lequel il faut bien convoler – a priori, l’alternative peine à montrer le bout de son nez. Pour se situer (et mieux brouiller les pistes ?), il cite au rang de ses références Raymond Devos – “cette façon unique qu’il avait de faire dérailler les histoires” – et AlKpote, puise dans films d’horreur ou ciné porno, parle sans gêne de fric, de politique, de sexe et vice-versa. Rappeur et sans reproche, Vald est le reporter sans frontière d’une société qu’il ne juge pas mais peint sans falbala.  

ROMANE SANTARELLI

FRANCE / 22H55 - SCENE FACTORY

En solitaire, Romane Santarelli décline depuis deux ans une électro sensuelle et hypnotique, solaire et onirique, ce qu’illustre à merveille son troisième EP, 22 EP, porté par le lumineux Super Solar System. Réalisatrice de ses dernières vidéos, disciple devenue l’égale de Rone ou de Kalkbrenner, adoubée par une presse spécialisée toujours exigeante (le mensuel Tsugi, le quotidien Libération), la jeune femme met les touches finales à un attendu premier album. Et a promis de dévoiler à Europavox un live spécial, pour encore mieux faire danser les corps dans sa « ville de cœur ».

WOODKID

FRANCE / 23H45 - GRANDE SCENE

Il est à la fois “plusieurs” et “unique”. Plusieurs, oui : il est le réalisateur de vidéos pour des stars de la pop devenues parfois ses amis, il est celui qui imagine les bandes originales des défilés Louis Vuitton depuis une décennie, il est le compositeur de la musique du film Desierto, il est… Unique, bien sûr : sous le nom de Woodkid, Yoann Lemoine a enregistré deux albums inclassables – espacés de sept années, autant dire une éternité – où il décline une pop baroque, entre envolées organiques et odyssées électroniques . Après le succès du conquérant The Golden Age , il est revenu presque par surprise avec S16, disque à la beauté sombre et vénéneuse, en équilibre entre introspection et abstraction. Dans un monde qui part en sucette, Woodkid imagine la bande originale d’un futur aff(ri)olant.