Aller au contenu principal
Europavox 2022
FESTIVAL EUROPAVOX : CLARA LUCIANI + LAYLOW + VLADIMIR CAUCHEMAR + JUNGLE...

Toute l’équipe du festival Europavox est heureuse de vous annoncer les premiers noms de sa 16ème édition !

Rendez-vous du vendredi 1er au dimanche 3 juillet 2022 avec :

ANGÈLE, WOODKID, CLARA LUCIANI, LAYLOW, VALD, JUNGLE, VLADIMIR CAUCHEMAR, LUJIPEKA…

D’autres artistes viendront prochainement compléter cette affiche exceptionnelle qui rassemble, comme toujours, le meilleur des musiques actuelles. L’année 2022 marquera le retour du festival sur la Place du 1er Mai, pour une expérience unique à vivre en plein cœur de Clermont-Ferrand !

______________

PLUS D’INFOS : www.europavoxfestivals.com

salle : Place du 1er Mai
style : Pop / Rap / Rock
placement : Debout
Tarifs :
  • Location : 45€

Pass Jour : 45 €    >Tarif réduit : 35 €

> Pass weekend : 72 €    >Tarif réduit : 62 €

> Pass 3 Jours : 99 €     >Tarif réduit : 89 €

GWENDOLINE

FRANCE / 17H05 - GRANDE SCENE

Depuis Rennes – la ville où jadis les jeunes gens étaient un peu plus modernes qu’ailleurs –, deux garçons pas nés de la dernière pluie (bretonne) passent le plus clair de leur temps au comptoir pour mieux imaginer des chansons désabusées sur fond d’electropop mélancolique, habillée de claviers entêtants, de guitares réverbérées et d’une boite à rythmes implacable. Entre humour noir et amertume sociale, avec des mots cinglants portés par un phrasé chanté / parlé obsédant, les deux éminences (forcément) grises Micka et Pierre racontent le quotidien sans fard d’une jeunesse qui même si elle n’en a « rien à foutre », est bel et bien décidée à affronter « La Fin Du Monde ».   

KAKTUS EINARSSON

ISLANDE / 17H50 - SCENE FACTORY

Surtout connu comme étant le leader du groupe de darkwave/rock Fufanu, Kaktus Einarsson n’en élargit pas moins ses propres horizons en traçant de nouveaux chemins dans sa carrière. Quand on est le fils du claviériste des Sugarcubes, Einar Örn Benediktsson, il n’est pas surprenant de grandir et vivre baigné dans le punk, le rock alternatif et l’électro. Kaktus a également collaboré avec son père en tant que membre du groupe électronique expérimental Ghostigital, autant d’expériences qui n’ont pu qu’influencer sa propre musique. 

JUNGLE

ROYAUME-UNI / 18H35 - GRANDE SCENE

C’est d’abord une histoire d’amitié qui ressemblerait presque à un conte de fée : deux gamins qui se connaissent depuis leurs dix ans deviennent férus de musique et n’imaginent même pas ne pas vivre ensemble cette passion chevillée au cœur et au corps. C’est ainsi que nait Jungle, le projet inventé par Josh Lloyd-Watson et Tom McFarland qui depuis 2013 fait danser la planète entière – ou peu s’en faut. En dessinant les contours d’une soul et d’un funk volubiles sur trois albums qui débordent de sensualité, ces deux garçons – et leurs cinq acolytes pour la scène – dézinguent dans l’euphorie générale la morale de l’une des plus célèbres fables de notre La Fontaine national : “Eh bien, dansez tout le temps !” Et on ne s’en privera pas. 

ANOOSH

FRANCE / 18H35 - L'ECHAPPEE (Coopérative de Mai)

C’est la rencontre du meilleur de deux mondes. C’est la rencontre d’intonations  occidentales et d’effluves orientales. C’est la rencontre d’une guitare tout en bois et de touches électroniques, comme une musique folk en version 2.0. C’est la rencontre qu’a provoqué à Clermont-Ferrand Fanny Ardechiri, alias Anoosh, une jeune femme qui, du haut de ses 21 ans, écrit des chansons discrètes, des chansons secrètes. Celle qui rêve de collaborer avec sa compatriote Pomme ou la Norvégienne Aurora, celle qui cite l’Irlandais Damien Rice et l’Iranienne Sara Naeini au rang de ses références a déjà dessiné les contours d’un univers d’une rare personnalité, d’une rare originalité.

XINOBI

PORTUGAL / 19H35 - SCENE FACTORY

Depuis quinze ans, Bruno Cardoso, alias Xinobi, nourrit au quotidien sa passion taille XXL pour la musique : il compose, produit, remixe, accueille des artistes sur le label qu’il a cofondé, Discotexas, s’amuse derrière les platines et recommence sans jamais se lasser. Et dans tous ces projets, il fait montre de l’incroyable éclectisme de ses gouts musicaux. Alors, comme c’est le cas dans son tout nouvel album, « Balsame », il présente le fado à l’electro, ressuscite des bandes originales imaginaires de westerns spaghetti, ajoute parfois une pointe de psychédélisme et une once de pop et saupoudre le tout de rythmiques house. Avec un sens du groove inné, Xinobi est l’émissaire parfait d’une mélancolie joyeuse. 

THE HAUNTED YOUTH

BELGIQUE / 21H35 - SCENE FACTORY

The Haunted Youth est le groupe formé autour de Joachim Liebens (27 ans), originaire de Hasselt. Il propose de la pop psychédélique fascinante, qui rappelle le meilleur de MGMT, DIIV, Slowdive ou même The Cure. Les titres – qui parlent de doutes, d'espoir et de ce que cela fait d'être un marginal incompris – affichent un son magnifiquement doux et international qui vous fera fondre.
CLARA LUCIANI

FRANCE / 20H20 - GRANDE SCENE

Il y a trois ans, elle dégoupillait La Grenade, chanson pop au refrain bravache métamorphosée en hymne générationnel et féministe et porte-parole d’un premier album, Sainte Victoire, au titre presque prémonitoire. Loin de se retrouver prisonnière d’un costume taillé sur mesure, la trentenaire à l’élégance jamais démentie ne s’est pas contentée d’un deuxième album bis pour mieux imaginer un disque en réaction au confinement, un disque pour dire que malgré tout, on Respire Encore ; un disque qui résonne comme une invitation à la fête, avec paillettes et boule à facettes virtuelles brillant de mille feux portées par des rythmes teintés de soul et des refrains qui filent le sourire. Et pour ne rien gâter, toujours aussi généreuse sur scène comme en studio,  même Le Reste, elle nous le laisse. 
 

MISCHA BLANOS

ROUMANIE / 20H20 - L'ECHAPPEE (Coopérative de Mai) 

La virtuosité n’est pas grand-chose si elle n’est pas le fait d’un passionné. Originaire de Budapest et armé d’un charisme fou, Mischa Blanos laisse courir ses doigts sur les touches de son piano avec une agilité qui défie l’entendement, avec une sensibilité de tous les instants. Quand il ne sillonne pas le monde au sein du trio Amorf, ambassadeur d’une electro minimaliste, il imagine en solitaire des compositions en équilibre entre musiques classique, contemporaine et répétitive, entre romantisme et introspection, fragilité et intensité. Paru sur le label français InFiné, son premier album, City Jungle, est une œuvre fascinante qui (re)donne espoir et rappelle que la beauté est aussi dans la rue. 

LAYLOW

FRANCE / 22H20 - GRANDE SCENE

Atypique. C’est peut-être le premier adjectif qui vient à l’esprit pour tenter de remplir une mission presque impossible : résumer le parcours de Jérémy Larroux, alias Laylow. Après une série de EP, ce jeune homme originaire du sud, que rien ne prédisposait à trouver sa voix et sa voie dans le milieu du hip-hop, a fait coup double en réalisant deux albums concepts, Trinity et L’Étrange Histoire de Mr Anderson couronnés d’un impressionnant succès populaire où dans un univers fortement imprégné par le monde du septième art – Matrix n’est jamais loin, Fight Club ou l’univers abracadabrant de Tim Burton surgissent ici et là –, l’homme décline un rap crépusculaire et rétrofuturiste, teinté de mélancolie et de poésie du quotidien. Alors que sous le nom de son alter ego Mr Anderson, il réalise les clips de certains de ses contemporains (et copains), Laylow sait qu’il peut viser encore plus haut. 

LEWIS OFMAN

FRANCE / 23H30 - SCENE FACTORY

C’est bien connu : pour certains, la valeur n’attend point le nombre des années. Et au XXIe siècle, Lewis OfMan en est une illustration un peu plus que probante. Le jeune homme de 23 ans a beau avoir sorti son tout premier album, le joliment titré Sonic Poems, en février dernier, il y a déjà quelques années que son nom d’artiste résonne ici et là, grâce à des morceaux solo qui ont provoqué un sacré « Flash » chez pas mal de mélomanes et quelques productions et remixes imparables (Vendredi Sur Mer, Rejjie Snow, The Pirouettes…). Aujourd’hui encore plus qu’hier, son electropop ludique et multicolore, avec ou sans parole, est une imparable invitation à danser. Et confirme définitivement que Lewis est bien l’avenir Delhomme.  

VLADIMIR CAUCHEMAR

FRANCE / 00H05 - GRANDE SCENE

Il a débarqué voici quatre ans le visage dissimulé derrière un masque de tête de mort tout droit sorti d’une aventure du légendaire Corto Maltese. Et de son escarcelle, il a tiré un morceau un peu foldingue d’electro médiévale (sic) intitulé Aulos, comme s’il avait eu dans l’idée d’animer une rave sauvage pour Les Visiteurs. Alors, ce DJ, producteur, compositeur, arrangeur, remixeur a bien vite trouvé chaussure à son pied et fricoté avec la crème des rappeurs d’ici et d’ailleurs. Non content d’avoir travaillé des sons pour Orelsan, Roméo Elvis ou Lomepal, il a invité à ripailler sur ses propres morceaux l’Américain 6IX9INE, les Français Laylow ou Vald, et même les Japonais Hyadam et JP The Wavy. Vladimir Cauchemar ? Tout le monde en rêve !