Aller au contenu principal
Europavox 2022
FESTIVAL EUROPAVOX : ANGELE + MILES KANE + LUJIPEKA + SOPICO + PONGO + TERRENOIRE...

Toute l’équipe du festival Europavox est heureuse de vous annoncer les premiers noms de sa 16ème édition !

Rendez-vous du vendredi 1er au dimanche 3 juillet 2022 avec :

ANGÈLE, WOODKID, CLARA LUCIANI, LAYLOW, VALD, JUNGLE, VLADIMIR CAUCHEMAR, LUJIPEKA…

D’autres artistes viendront prochainement compléter cette affiche exceptionnelle qui rassemble, comme toujours, le meilleur des musiques actuelles. L’année 2022 marquera le retour du festival sur la Place du 1er Mai, pour une expérience unique à vivre en plein cœur de Clermont-Ferrand ! 

______________

PLUS D’INFOS : www.europavoxfestivals.com

salle : Place du 1er Mai
style : Pop / Rap
placement : Debout
Tarifs :
  • Location : 45€

Pass Jour : 45 €    >Tarif réduit : 35 €

> Pass weekend : 72 €    >Tarif réduit : 62 €

> Pass 3 Jours : 99 €     >Tarif réduit : 89 €

SPELIM

FRANCE / 16H25 - SCENE FACTORY

« Faire les choses sans se prendre la tête », prendre les choses comme elles viennent, composer, arranger, chanter et recommencer. Ce n’est donc pas un hasard si, après une décennie passée à la tête du clan Païaka, Martin Domas a décidé de se réfugier derrière un nom qui est un anagramme de « simple ». Simple, donc, comme la musique que ce multi-instrumentiste imagine et qu’il qualifie lui-même de dread pop, un joyeux melting-pot de soul, de reggae et de hip-hop à l’ancienne. Dans la langue de Shakespeare et dans un univers haut en couleurs, habité par l’optimisme et dopé à l’énergie, l’homme dévoile ses émotions, provoque des sensations et multiplie les invitations à danser.  

SOPICO

FRANCE / 16H55 - GRANDE SCENE

À une époque où on oublie si souvent de prendre son temps, le surnommé Sopico fait œuvre d’exception, lui qui a attendu quelque dix années avant de réaliser en 2021 son premier album « physique », « Nuages ». Pourtant, ce garçon a la tête sur les épaules et une personnalité bien trempée – qui lui a aussi permis d’être acteur dans la série Netflix « The Eddy » ! Toujours armé de sa guitare électrique et électrisante, il présente le rap au rock et à l’électro. Héritier de Led Zeppelin et de Lunatic, de Nirvana et du Wu-Tang Clan, l’ancien pensionnaire du collectif 75e Session ne craint pas de baisser la garde sur des chansons à la sensibilité d’une rare honnêteté.  À l’inverse de son fameux numéro de funambule dans le clip de « Slide », Sopico est en pleine ascension !

FRIEDBERG

AUTRICHE / 17H40 - SCENE FACTORY

Autrichienne de naissance, Londonienne d’adoption, la femme qui se dissimule désormais derrière le nom de sa ville natale a déjà vécu plusieurs vies artistiques – ou peu s’en faut. Changements d’aspirations et d’identité (sous le nom d’Anna F, elle a déjà gouté au succès dans son pays), collaboratrice de Benjamin Biolay, actrice à ses rares heures perdues, elle est depuis 2019 à la tête d’un groupe exclusivement féminin qui décline dans la langue de Shakespeare une pop inclassable d’une richesse incroyable. Entre excursions électroniques et pérégrinations organiques, Friedberg offre des chansons aux rythmiques élastiques et aux mélodies extatiques. 

LUJIPEKA

FRANCE / 18H20 - GRANDE SCENE

Une fin, c’est toujours un nouveau départ. Adieu Columbine, le collectif rennais à géométrie très variable passé maitre dans l’art de porter haut l’étendard de la mélancolie sur fond de hip-hop – au sens XXL du terme –, bonjour les disques et les tournées sous son seul surnom. Sur fond de musiques qui embrassent l’éclectisme à pleine bouche – rap bien sûr, mais aussi reggae, pop ou electro, en particulier le temps d’une collaboration avec le légendaire Cerrone sur le daftpunkien On Ira –, ce garçon d’un quart de siècle raconte sans fard un quotidien et des émotions qui jouent aux Montagnes Russes. Alors, finies les parties de Cache-Cache pour mieux partager ces doutes et ces espoirs, ces joies ou ces peines que vivent pas mal de jeunes gens de sa génération – mais pas que. Attendu au tournant, Lujipeka a déjà trouvé sa place : une place de choix.  

GUILLAUME BONGIRAUD

FRANCE / 18H20 - L'ECHAPPEE (Coopérative de Mai)

Il a joué dans un musée, une église, une déchetterie, une librairie ; il a composé pour le théâtre, la danse, le cinéma ; il a joué avec le Delano Orchestra ou pour Alain Bashung, avec Jean-Louis Murat et Morgane Imbeaud. De la façon la plus naturelle qui soit, il est ainsi passé maitre dans l’art du contre-pied, présent là où on ne l’attend surtout pas. Thèmes de musique classique ou chansons pop, compositions éprises de post-rock, mariage de genres : du haut de ses 5 premiers prix de Conservatoire, Guillaume Bongiraud a finalement choisi de ne pas choisir et se laisse porter par ses envies, par ses lubies. Et a fait du violoncelle, l’instrument dont il joue depuis sa plus tendre enfance et qui n’a plus aucun secret pour lui, son violon d’Ingres. 

EMILIE ZOE

SUISSE / 19H10 - SCENE FACTORY

Elle est de celles qui transmettent beaucoup avec peu. Peu ? Une guitare, un piano, une batterie ; une voix – en équilibre parfait entre fragilité et intensité. Beaucoup ? Une musique qui file des frissons. Elle a beau se cacher derrière ses deux prénoms, Emilie Zoé s’expose dans la langue de Shakespeare dans des chansons sur le fil d’un rock tendu et cabossé, qu’elle imagine avec son meilleur ami, le batteur Nicolas Pittet, et qui la rapprochent de deux ainées, PJ Harvey et Cat Power. Entre mille et un projets (des lectures musicales, des ciné-concerts, un disque avec le « Young God » Franz Treichler), la jeune femme enregistre en binôme des albums envoûtants (à l’instar du magnifique « Hello Future Me ») et délivre des concerts dont personne ne sort indemne.

MILES KANE

ROYAUME-UNI / 19H55 - GRANDE SCENE

Certaines mauvaises langues ont trop vite raillé le titre du précédent disque de Miles Kane, citoyen de sa Gracieuse Majesté parti vivre sous le soleil californien. Car le copain de l’Arctic Monkeys Alex Turner – pour rappel, ils sont les éminences grises de The Last Shadow Puppets – est loin d’avoir reçu un « Coup De Grace ». Pour preuve, son quatrième album solo paru en janvier dernier, où l’homme rappelle qu’il est bien un membre éminent de cette incroyable lignée de songwriters britanniques – de Ray Davies à Noel Gallagher, en passant par Paul Weller. Avec Change The Show, il jongle ainsi avec une soul et une pop vintage pour mieux ressusciter avec élégance l’Angleterre conquérante des années 1960. Gageons que sous le soleil d’Europavox, Kane va faire un festival.

LASH & GREY

SLOVAQUIE / 19H55 - L'ECHAPPEE (Coopérative de Mai) 

Ils sont inséparables depuis leur rencontre au conservatoire de Prague. « Ils », ce sont Kristin Lash et Jakob Grey, deux mélomanes dotés d’une sensibilité et d’un talent épatants qui imaginent des chansons aux courbes lascives, empruntant avec élégance à la soul, au jazz ou à la pop et toujours magnifiées par cette voix féminine ensorcelante. En deux albums – « Sleepin With The Lights On » et « Blossoms Of Your World » – et des concerts qui l’ont mené un peu partout en Europe, le duo creuse ici et là le même sillon que les Britanniques de Morcheeba et réussit à chaque accord, chaque mélodie, l’union parfaite entre tradition et modernité.

 

TERRENOIRE

FRANCE / 20H55 - SCENE FACTORY

Comme une suite, le deuxième acte d'une aventure humaine et musicale initiée en septembre 2020 avec la sortie du premier album de Terrenoire, Les Forces Contraires. Le concept de ce volume deux, sous-titré La mort et la lumière est aux antipodes des habituelles versions "deluxe" ou "augmentées" qui n'offrent à l'album initial qu'une poignée d'inédits à l'allure de dispensable fond de tiroir. Rien de tout cela chez Raphaël et Théo Herrerias.

ANGELE

BELGIQUE / 21H45 - GRANDE SCENE

Le quart de siècle à peine dépassé, la jeune Belge devenue égérie de Chanel fait montre d’un talent époustouflant et a décidé avec bonheur de creuser le sillon d’une pop électronique où se lovent avec un entrain non feint euphorie et mélancolie, toujours portées par ces refrains qui collent aux tympans. Une collaboration avec Dua Lipa plus tard, celle qui compte parmi ses fans la surdouée Billie Eilish a déclaré sans flemme sa flamme à sa ville de Bruxelles et signé avec Nonante-Cinq un deuxième album en tout point épatant, dont la dimension toute personnelle a vite pris une haute teneur universelle. De quoi en avoir désormais la certitude : le succès XXL d’Angèle est bien loin d’être un simple coup de Brol !

PONGO

PORTUGAL / 23H05 - SCENE FACTORY

C’était en 2019 à Europavox : presque inconnue au bataillon, Pongo avait réussi à faire monter la température de quelques degrés supplémentaires malgré une chaleur déjà accablante. Son cocktail détonnant à base de semba angolaise et d’electro roborative, baptisé kuduro, avait désinhibé un public qui s’était lancé sans compter dans une danse effrénée. Depuis, toujours bien entourée sur scène (un homme aux machines, un second à la batterie), Engracia Domingos da Silva a multiplié les concerts et les festivals aux quatre coins de l’Europe et après deux EP, publie un premier album haut en couleurs, Baia, porté par cette voix d’une puissance dingue et des rythmes auxquels les corps et les cœurs sont bien incapables de résister.