Aller au contenu principal
ELECTRO COAST #5
VANDAL - LA FRAICHEUR - LOWERZ B2B NIGHTBIRD - COMAUSAURE

L'Electro Coast est de retour après une édition dantesque en 2018.

Comme chaque année, les mouvances de l'electro mondial se retrouvent le temps d'une nuit : Bass Music, Raggatek, Techno, Dubstep... viendront façonner un moment de fête et de danse. Au programme donc : la Raggatek furieuse de Vandal, La techno très classe de la berlinoise La Fraîcheur, une création spéciale pour Electro Coast des locaux Lowerz et Nightbird en B2B pour un set bass music & dubstep et aussi l'electro atmosphérique de Comausaure. En ces jours de froides nuits d'hiver, une seule issue pour réchauffer les coeurs : la danse !

salle : Coopérative de Mai
style : Electro
placement : Debout
Tarifs :
  • Location : 17€
  • Soir : 20€
  • Carte Coopé / Abonnés : 13€
  • Citéjeune : 9€
  • Tarif réduit : 13€

Soirée présentée par Flower Coast

VANDAL

Kaotik, co-fondateur du soundystem légendaire britannique. Vandal a fait des tournées au Royaume-Uni et en Europe en jouant son style unique de Hardtek et Hardcore inspiré de Jungle / Reggae pendant près de 10 ans.
Depuis la scène underground rave de 2000 jusqu'à nos jours, Vandal déchire les pistes de danse avec son mélange de Hardtek et de Reggae. influencé beaucoup par les sons britanniques et européens, son style évolue constamment. Il travaille actuellement sur son premier album dont la sortie est prévue pour fin 2018.

LA FRAICHEUR

D’abord à Paris, puis à Montréal et Berlin et désormais à Barcelone, cela fait plus de dix ans que La Fraicheur concocte son savant mélange de beats Deep House & Techno, saupoudré de sons Bass & Booty tropicaux et très soul quand l’envie la prend. Ce DJ aux sets marathoniens est résidente aux fameux clubs berlinois Wilde Renate et Mensch Meier, ainsi que membre du réseau Female:Pressure. Infatigable lors de ses mixs, elle enchaîne tout, des grands classiques aux nouveaux morceaux, parfois sortis quelques heures seulement avant le début de son set...
Aujourd’hui, elle ajoute une corde à son arc en produisant sa propre musique, commençant en 2016 par la sortie d’une poignée d’EPs, passant d’une tech-house rave aux dimensions épiques à de l’éléctro sombre et rythmique, ou encore d’une deep house aérienne et spacieuse à de l’éléctronica mélancolique.
Elle a joué en Europe, aux États-Unis, au Mexique, en Argentine, au Chili, au Canada et au Japon, se produisant notamment dans le cadre du festival Fusion et sur la scène de clubs connus et reconnus, tels que Tresor, About Blank, KitKat Club, Prince Charles, Kater Holzig (Berlin), le Showcase, le Social Club, le Nouveau Casino, le Pulp, le Batofar, la Machine du Moulin Rouge (Paris), Mono (Mexique), Niceto (Buenos Aires) ou encore la Trump Room (Tokyo).

LOWERZ B2B NIGHTBIRD
COMAUSAURE

Il a pour lui l’insouciance de la jeunesse. Et un talent époustouflant. En douze mois et quelque, Comausaure s’est imposé comme une figure de proue de la scène électro clermontoise. Pris sous son aile par l’éminente structure de la cité arverne, Classical, ce garçon que l’on dit à peine majeur distille une musique électronique qui n’a de cesse de rimer avec cinématographique – oscillant, au gré des humeurs de son auteur, entre atmosphérique et hédonistique. Multi-instrumentiste accompli, il invente ainsi des bandes originales miniatures pour films imaginaires, donnant parfois l’impression que Depeche Mode reprend Ennio Morricone (à moins que ce ne soit l’inverse). Sélectionné parmi les Inouïs du Printemps de Bourges, Comausaure s’ingénie derrière ses machines et/ou ses platines à rendre vos nuits plus belles que vos jours.