Aller au contenu principal
AGAINST ME! - THE BRONX

Comme un arc en ciel après l’orage, Laura Jane Grace a conduit Against Me! vers la lumière, portant aux nues un punk rock et folk échevelé, puissant et flamboyant, toutes guitares dehors.

En 2014, près de 20 ans après la naissance du groupe, Transgender Dysphoria Blues délaissait quelque peu la politique pour des sujets sociétaux plus intimes, un étendard claquant au-dessus des rejets, des peurs et des haines. Épuré, dégraissé, vidé de ses humeurs délétères, Shape Shift With Me redonne des couleurs à l’amour et à ses élans, album révélé au grand jour par la grâce d’une auteure enfin libre. Du grand art, authentique et vital.

Depuis Los Angeles, The Bronx envoie un punk hardcore lourd, millésimé et numéroté, chaque album ne portant que son propre numéro. Dix ans après I, les Californiens défendent IV, retour aux sources vivifiant et rentre-dedans, de quoi mettre sur orbite les élégants Sungraze. Les premiers titres du trio clermontois laissent augurer d’un futur rayonnant, mélange très soupe au lait de pures mélodies et d’emportements sauvages.

salle : Petite Coopé
style : Punk / Rock
placement : Debout
Tarifs :
  • Location : 22€
  • Soir : 25€
  • Carte : 18€
  • Citéjeune : 14€
AGAINST ME!

Avec une carrière déjà bien remplie de classiques punk, Shape Shift With Me ressemble à l’album définitif d’Against Me! : il est à la fois pop et catchy, agressif et dans-les-dents, sentimental et débordant de désir. C’est tout simplement le point culminant des quatre ans d’existence de Laura Jane Grace : il n’est plus possible de faire demi-tour, peut-être a-t-elle choisi de l’exprimer ainsi.

THE BRONX

The Bronx est l’une des plus fortes sensations hardcore punk depuis 2003. Basé à Los Angeles, comme son nom ne l’indique pas, le groupe a fait preuve d’une régularité sans faille depuis sa formation, sortant quatre albums en cinq ans, tous sans titres. La musique lourde et abrasive de The Bronx a rencontré son vivier de fans, essentiellement grâce à la scène. Aficionados de plus en plus nombreux, à la fidélité indéfectible à chaque sortie d’un nouveau disque. Dix ans après « I », les californiens de The Bronx ont sortie en 2013 avec un quatrième album intitulé « IV », suite logique des précédents opus du groupe. Une occasion de revenir aux origines.

SUNGRAZE

Pas de Brexit qui tienne pour le trio franco-anglais, ces Arsène Lupin de la pop, ont pris à l’Angleterre ce qu’elle a de meilleur, son sens de la mélodie entêtante. Mais n’en déplaise à la reine et à ses corgis, ils y ont ajouté juste ce qu’il faut d’énergie sauvage à la française, de folie rock n’roll. Alors God save Sungraze.